100 idées pour sauver la planète

07:07

Comme vous avez dû le remarquer au cours de mes posts, je m'évertue au quotidien de changer mes habitudes et devenir de plus en plus green. J'aime beaucoup partager ça ici parce que ça me permet de me rendre compte de ce que je fais mal, mais aussi peut-être vous donner des idées d'axes d'amélioration. Il y a peu, j'ai lu cet article du Bonbon green, et je me suis dit que j'avais envie de vous donner mes propres tips, tout en reprenant certains des leurs. Je voulais aussi y ajouter quelques précisions pour que vous puissiez davantage vous rendre compte de l'impact de ces gestes du quotidien. J'ai également choisi de les séparer en différentes catégories pour que vous puissiez y voir plus clair !

Je vous conseille de prendre une feuille et un stylo pendant la lecture de cet article. A chaque conseil, attribuez-vous un point si vous appliquez le geste, 0,5 si vous êtes en pleine transition, et 0 sinon. N'hésitez pas à me donner votre score en commentaire à la fin de votre lecture !

Vous pouvez également faire une petite liste à cocher de tous les objectifs que vous vous fixez, pour avancer petit à petit et ne pas perdre votre but des yeux.


1. Ne plus utiliser de bouteilles en plastique ! Je crois que c'est l'un des points qui m'agace le plus. Je ne comprends pas comment on peut encore acheter des packs d'eau minérale -si on a accès à l'eau potable-. Chaque français utilise en moyenne 96 bouteilles plastique par an, ce qui représente 6,5 milliards de bouteilles utilisées chaque année en France. Aujourd'hui on peut acheter des bouteilles en verre, des gourdes, des carafes à filtre, du charbon actif... 1001 solutions afin de boire l'eau du robinet comme vous le souhaitez. Mais pas de bouteilles en plastique on a dit ! Et quand je me déplace, j'emmène ma gourde. En plus, aujourd'hui, on trouve des fontaines d'eau potable un peu partout.

2. Acheter des produits secs en vrac. Je me rends de plus en plus compte de la tonne de plastique que je consomme en faisant mes courses en supermarché. Alors munissez-vous de sacs à vrac, et dirigez vous vers des magasins bio ! Pour les légumes, vous pouvez aussi les acheter sur le marché si vous en avez le temps et l'envie. Ce geste est super simple, mais super important, alors sautez le pas.

3. Acheter des produits de saison ! C'est très important, alors imprimez un calendrier de saisonnalité et affichez-le au milieu de votre cuisine. Sinon, vous pouvez aussi congeler certains légumes et fruits afin de les manger hors saison.

4. Réduire sa consommation de viande et de poisson. Alors je sais, tout le monde ne veut pas devenir végétarien. Pourtant, il suffit de lire les statistiques afin de se rendre compte de l'impact qu'aurait le végétarisme à grande échelle. La viande est la première cause d’émission de CO2 dans le monde. De plus, les protéines végétales sont amplement suffisantes à une nutrition équilibrée. De façon générale, le fait de manger de plus en plus de repas végétariens me permet d'être en meilleure santé, parce que je fais davantage attention à ce que j'achète et consomme. Si vous ne vous voyez pas vous passer de viande, essayez d'augmenter votre nombre de repas végétariens au cours de la semaine. Il y a plein de recettes variées et délicieuses !

5. Réduire sa consommation de produits laitiers et d’œufs. C'est l'une des choses que j'ai le plus de mal à faire, mais j'essaie d'en manger surtout lorsque je connais leur provenance -des proches qui possèdent des poules, ou des petits producteurs qui prennent soin de leurs terres et de leurs animaux-. Si vous vous demandez pourquoi, la réponse est simple : les œufs et les produits laitiers sont souvent produits grâce à l'élevage intensif, qui pollue énormément. A contrario, si vous mangez les œufs de vos propres poules, le lait d'une petite ferme ou le fromage d'un petit producteur, il n'y a pas vraiment de problème.

6. Acheter en circuit court, et local ! C'est le point sur lequel j'ai le plus envie de travailler aujourd'hui, parce que je suis loin d'être parfaite à ce sujet. Essayez de faire les marchés, les magasins bio et les magasins tenus par de petits producteurs.

7. Privilégier les repas faits maison plutôt que ceux tout faits. Déjà parce que vous éviterez de consommer encore plus d'emballage plastique, ensuite parce que vous connaitrez la composition exacte de votre repas. Par exemple, le midi, au lieu de manger la nourriture de la cafétéria ou de la boulangerie du coin, emmenez votre propre boîte ! C'est ce que je fais, ça ne prend pas forcément beaucoup de temps et c'est vraiment satisfaisant. Ça me permet aussi de ne pas manger de viande, qui est en générale très présente dans les plats préparés.

8. Récupérer les invendus des magasins grâce à Too Good To Go. J'ai découvert l'application lorsque j'ai emménagé à Lille l'année dernière et elle m'a permis de faire de réelles économies tout en me faisant plaisir ! Ainsi, vous luttez contre le gaspillage alimentaire. C'est très simple : vous téléchargez l'application, vous vous créez un compte, et vous voyez les paniers disponibles tout autour de vous. Vous choisissez d'en acheter un auprès d'un restaurant, une boulangerie, un supermarché en particulier. A l'heure indiquée -une fourchette horaire vous est donnée- vous pouvez aller chercher votre panier surprise. J'ai toujours été agréablement surprise par les produits que contenaient mon panier. Si vous êtes déçus, tentez un autre commerce ! En général, le prix d'un panier varie entre 2,50 et 4€, et son contenu vaut largement plus.  

9. Ramener son propre mug ou une gourde au travail pour éviter d'utiliser les gobelets jetables. J'ai une gourde qui me suit depuis un bon petit moment, et c'est vraiment une habitude hyper simple à prendre.

10. Ne plus boire de café capsule, mais plutôt opter pour un vrai café cafetière. En plus, je suis sûre que vous ferez des économies ! 

11. Ne plus consommer d'avocat d'Amérique latine. L'avocat n'est pas très bon pour l'environnement, mais aussi pour un aspect éthique s'il vient d'Amérique latine. En effet, l'avocat est au centre d'un véritable trafic en Amérique. En plus, ses exportations vers l'Europe polluent énormément, et il est extrêmement gourmand en eau : 1000 litres pour 1 kg -ce qui reste beaucoup moins que la viande-. Sa production entraîne également de la déforestation. Choisissez-le d'Espagne par exemple, et mangez-en avec parcimonie. Sinon, vous pouvez carrément acheter français en choisissant l'avocat corse, qui sont toutefois plus chers car plus difficiles à trouver.

12. Faire ses propres sauces. Ce n'est pas quelque chose auquel je pense forcément, puisque j'ai complètement arrêté d'acheter des sauces. Mais il paraît que faire du ketchup maison par exemple est un jeu d'enfant, alors n'hésitez pas à arrêter d'en acheter dans le commerce ! J'ai très envie de faire mon propre pesto en tout cas ahah. Je pense que vous pouvez également les préparer en grande quantité et les mettre au congélateur pour en consommer toute l'année.  

13. Refuser les couverts et pailles en plastique au restaurant lorsque l'on prend à emporter, ou que l'on prend un verre. J'essaie de prendre l'habitude d'avoir des pailles réutilisables sur moi, ou des couverts réutilisables dans un petit étui pour éviter d'utiliser ceux des restaurants, qui seront jetés après utilisation.

14. Ramener sa boîte ou son bocal lorsque l'on va acheter un plat chez le traiteur, ou dans un restaurant à emporter.

15. Faire son pain maison. Grâce au confinement, j'ai découvert que faire soi-même son pain était un jeu d'enfant -alors que je m'imaginais qu'il s'agissait de quelque chose très compliqué-. Il faut juste un peu de patience. D'ailleurs, je publierais sûrement une petite recette à ce sujet ! 

16. Faire ses courses en magasin bio, sur le marché ou dans des petits magasins plutôt qu'en supermarché

17. Stocker sa nourriture dans des bocaux en verre. Si vous avez appliqué le conseil situé plus haut, vous allez acheter votre nourriture en vrac, il faut donc la stocker quelque part : c'est là qu'interviennent les bocaux en verre.

18. Télécharger Yuka. Ce petit bijou vous permet d'analyser vos produits cosmétiques ou comestibles en décryptant l'étiquette. Il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre, mais j'aime particulièrement savoir si mon produit contient des additifs nocifs. Sinon, il suffit de lire l'étiquette. Personnellement, j'ai banni tous les produits qui contenaient de l'huile de palme, ou des termes que je ne comprenais pas. On veut du simple, et du vrai.

Vous pouvez aussi télécharger Buy or not ou Kwalito. Ces trois appli vous permettent de savoir ce que vous mettez dans votre assiette, et où trouver les meilleures alternatives.

19. Bannir l'huile de palme de son alimentation. On la retrouve un peu partout, alors il faut être vigilant. Il existe plein d'alternatives sans huile de palme, ce n'est pas quelque chose de compliqué à mettre en place. En Indonésie, 90% des forêts déboisées ont été transformées en palmeraies, afin de produire de l'huile de palme. De plus, les palmiers -qui sont des plantes et pas des arbres- capturent trois fois moins de CO2 que les arbres. 

Mais aujourd'hui, plus de 12 millions d’hectares de terres sont couverts de plantations de palmiers à huile. C’est trois fois la taille d’un pays comme la Suisse.

20. Bannir le Nutella. Je crois que c'est l'une des premières démarches éco-responsables que j'ai mis en place de ma vie. C'est un produit qui contient énormément d'huile de palme, et qui est à mes yeux l'un des emblèmes de la destruction de notre environnement -et de la malbouffe-. J'ai fait partie d'une génération d'enfants qui consommait ce type de produits à outrance, avant de me rendre compte de la nocivité de ce produit. Déjà, c'est un produit très industriel qui n'est pas bon pour votre santé. Mais c'est aussi le produit phare d'une grande marque qui utilise l'huile de palme dans la majorité de ses produits, sans se préoccuper des conséquences -ou en mettant en place du greenwashing d'ailleurs-. 

Il existe plein d'alternatives délicieuses, comme la Nocciolata.

21. Faire ses courses le ventre plein. Comme vous le savez, faire ses courses en ayant faim est une mauvaise idée ; vous risquez d'acheter tout et n'importe quoi, et d'acheter en trop grosses quantités. Pour éviter le gaspillage, il vaut mieux suivre scrupuleusement -ou presque- sa liste de courses.

22. Utiliser son pain rassis. Pour ne pas jeter, il y a 1001 façons d'utiliser du pain un peu dur : dans une soupe, en chapelure, en pain perdu... Sinon vous pouvez le donner aux animaux : poules, lapins, chevaux, etc.

23. Utiliser l'eau de rinçage des légumes pour arroser ses plantes par exemple !

24. Préparer les fruits abîmés en compote pour ne pas les gâcher.

25. Ne plus utiliser de sachets de thé. Un thé en vrac, une boule à thé, et le tour est joué !

26. On arrête d’acheter des sodas, qu’ils soient en canette ou dans des bouteilles en plastique. Je ne suis pas une grande fan de ce type de boissons, mais il me semble qu'il existe des alternatives telles que SodaStream qui permettent de faire soi-même ses boissons gazeuses. Si vraiment vous ne pouvez pas vous en passer, essayer d'opter pour des sodas qui se vendent en bouteille en verre, si vous en trouvez.

27. On utilise des serviettes en tissu à table plutôt que des serviettes en papier. Simple et efficace.

28. On achète ses boissons en bouteille en verre plutôt qu'en plastique ou en cannettes.

29. On fabrique ses yaourts -hyper simple- pour ne plus acheter de pots en plastique.

30. On utilise de la vraie vaisselle plutôt que des assiettes en carton.

31. On investit dans des couverts à transporter partout, pour ne pas utiliser de couverts jetables lorsque l'on mange à l'extérieur.

32. On bannit l'aluminium, et on privilégie le papier cuisson écologique. C'est aussi meilleur pour votre santé, puisque l'aluminium serait cancérigène.

33. On privilégie les boîtes en verre ou inox, et on évite d'acheter des moules en silicone ou des boîtes en plastique.

34. On fabrique son propre tawashi -éponge faite de tissu recyclé-, plutôt que d'acheter des éponges dans le commerce. En plus, c'est un jeu d'enfant ! Voilà un petit tuto si vous voulez jeter un coup d’œil.

Les éponges que l'on utilise au quotidien sont la plupart du temps issues du pétrole, et non biodégradables. Dans les éponges "végétales" on retrouve souvent des produits toxiques. En plus, la production d'éponges est souvent énergivore et non-écologique. Il est donc préférable d'utiliser un tawashi, ce qui permet en plus de recycler de vieux vêtements.

35. Demander un doggy bag au restaurant. Il m'arrive souvent de ne pas pouvoir finir mon assiette lorsque je mange au restaurant. Dans ce cas, je demande toujours à ce qu'on me mette les restes dans une boîte -le mieux serait même d'emmener votre propre boîte- pour que je puisse les manger chez moi. Ça évite le gaspillage, et puis ça fait toujours plaisir lors du repas suivant ! 

 

36. Privilégier le fait de prendre une douche plutôt qu'un bain. Une douche de 5 à 10 minutes consomme 20 à 60L d'eau. A l'inverse, prendre un bain en utilise 150 à 200 (soit l'équivalent de 5 à 7 douches). Le calcul est vite fait non ?

37. Espacer les shampoings (personnellement j'en suis à environ un par semaine, je gagne du temps, de l'argent, et mes cheveux vont beaucoup mieux).

38. Utiliser des produits de douche naturels que vous achetez en magasin bio, et encore mieux : fabriquer vos propres shampoing et savons. Vous pouvez acheter les produits bruts sur Aroma-zone par exemple, ou opter pour des sites de cosmétiques zéro déchets comme Lamazuna. En France, il se vend en moyenne à chaque minute écoulée : 360 gels douche et 650 shampoings et après-shampoing. Imaginez les déchets que cela représente en une année. Le fait d'utiliser des cosmétiques naturels vous permettra aussi de faire de grosses économies, et de prendre soin de votre corps. 

Mais si vous avez la flemme de les faire vous-même, il existe des versions toutes prêtes dans le commerce qui sont tout aussi efficaces ! 

39. Fermer le robinet de douche lorsqu'on se savonne. C'est encore un conseil bateau, mais je pense qu'on est nombreux à ne pas l'appliquer systématiquement. 

40. Acheter une brosse à dents en bambou réutilisable dont la tête se recycle. Encore une fois, il s'agit d'un tips hyper simple, il faut juste sauter le pas. Chaque année, ce sont plus de 4,9 milliards de brosses à dents en plastique qui sont jetées dans le monde. Le plastique prend des centaines d’années avant de se désagréger.

41. Remplacer les cotons démaquillants jetables par des cotons lavables. Vous en trouverez partout, chez de petits artisans, Etsy, etc. et vous pouvez même les fabriquer vous-même pour trois fois rien. Dans le commerce, leur prix pourra vous étonner, mais au final cette solution est plus que rentable !

42. Utiliser des serviettes hygiéniques réutilisables ou des culottes menstruelles. C'est un conseil plus difficile à mettre en place, parce que cette tâche peut paraître "sale", les règles restent taboues, et les culottes lavables sont onéreuses. Mais pour votre santé, pour la planète et pour votre porte-monnaie, cette solution fait l'unanimité ! 

43. On arrête d'utiliser des lingettes jetables en tous genres ! Ça n'a aucun intérêt pour votre corps, et c'est une grosse source de pollution.

44. On remplace ses crèmes hydratantes miracles et ses démaquillants par des produits naturels. Les huiles végétales font largement l'affaire, notamment l'huile de jojoba qui fait les deux ! Depuis que j'utilise des huiles végétales pour m'hydrater le visage, j'ai dit au revoir à tous mes petits boutons. Encore une fois, cette solution est également économique. 

45. Se tourner vers la naturopathie pour se soigner naturellement. Plantes, huiles essentielles, jeûnes... je n'y connais strictement rien, mais je pense qu'on est nombreux à avoir déjà utilisé les huiles essentielles pour soigner certains maux. Il faut tout de même être prudent lorsqu'on les utilise, il vaut mieux acheter un livre spécialisé ou se tourner vers un professionnel.

46. Ne plus utiliser de maquillage à paillettes. Il s'agit de micro-billes de plastique qui ont un impact néfaste sur l'environnement. Vous pouvez maintenant retrouver du maquillage éthique chez de nombreuses marques : Avril, Lush... Je vous conseille de lire le détail des produits pour vous en assurer. Je n'ai pas acheté de maquillage depuis des années puisque j'utilise toujours le même, alors je ne peux pas vous parler de produits en particuliers, mais ce marché s'agrandit et vous devriez trouver votre bonheur !

47. Arrêter d'utiliser des gommage industriels qui contiennent également des micro-billes plastiques. En plus, il est super simple de se fabriquer son propre gommage avec du sucre et du sirop d'agave par exemple. Sinon, vous pouvez opter pour des marques éthiques qui vous le vendent tout prêt ! 

48. On fabrique son propre déodorant à base d'huile de coco, bicarbonate de soude, fécule de pomme de terre et huiles essentielles. J'ai testé, et ça marche tellement bien ! Sinon, il existe d'autres recettes naturelles et simples sur Aroma-zone par exemple, ou juste ici.

49. On fabrique son dentifrice maison. Le dentifrice est l'un des produits les plus suremballés. Tube en plastique, bouchon, boîte en carton, et parfois suremballage plastique. Sur Internet vous trouverez de nombreuses recettes de dentifrice maison, et c'est pas sorcier ! Pour l'instant, je teste une version à base d'huile de coco, bicarbonate de soude et huile essentielle de menthe : c'est validé.

50. On arrête les après-shampoing ! C'est tellement inutile. Quand j'utilisais 1001 produits pour ma peau et mes cheveux, je n'étais jamais satisfaite, alors j'en utilisais encore plus. Depuis que j'utilise des produits naturels, j'ai un résultat top avec un minimum de produits.

51. On se lave au savon. Pas besoin de gel douche en bouteille plastique, un savon d'Alep ou au lait d'Ânesse par exemple font parfaitement l'affaire. Votre peau sera comme neuve !

52. Remplacer les sticks à lèvres vendus dans le commerce par des produits naturels comme le beurre de karité bio, qui est ultra hydratant, et multi-usages. 

53. On arrête d'utiliser des cotons tiges jetables et on opte pour un oriculi -disponible chez Lamazuna par exemple-. En plus, c'est mieux pour vos oreilles !

54. Opter pour un vernis à ongles éthique. Attention au greenwashing. Le mieux, ce serait même de pouvoir s'en passer ! Le meilleur combo ? Utiliser un dissolvant plus doux et moins nocif.

55. Acheter un rasoir de sécurité pour ne plus jamais utiliser de rasoir jetable. Plusieurs marques vous proposent des rasoirs de sécurité, réutilisables à l'infini, dont il ne faut changer que les lames. Sur le site de Lamazuna et Bareaya vous trouverez également des lames et des pains de rasage.

56. Aller chez un coiffeur bio, qui propose des produits naturels -teinture, shampoing etc-. Vous pouvez retrouver les salons de coiffure bio près de chez vous grâce à Mon coiffeur bio.

57. On nettoie son visage avec une éponge Konjac, qui peut s'utiliser sans produit. Le konjac est une plante asiatique, et c'est sa racine qui est utilisée pour fabriquer ce petit objet miracle. Les fibres de l'éponge Konjac permettent le nettoyage et le démaquillage du visage et du corps. Elle est extrêmement douce tout en gardant des propriétés micro-exfoliantes et circulatoires.


58. Débrancher les fils une fois que vos appareils sont chargés, sinon ils peuvent continuer de consommer un petit peu. Ça évitera aussi les accidents -incendie notamment-.  

59. Limiter l'utilisation d'électroménager au maximum -plutôt facile en tant qu'étudiant-.

60. Couper l'eau pendant que l'on fait la vaisselle pour ne pas la laisser couler non-stop. C'est un conseil bateau, mais un petit rappel ne fait jamais de mal !

61. Pratiquer le tri sélectif. C'est devenu assez intuitif chez la plupart des Français : le verre avec le verre, le carton avec le carton, etc. Selon les villes le tri sélectif n'est pas pratiqué de la même façon, pensez à vous renseigner en cas de vacances ou de déménagement. L'application "Guide du tri" de Citeo, disponible sur Google Play et l'Apple Store, vous aide à trier vos déchets en fonction de la ville dans laquelle vous êtes. Alors plus d'excuses !

62. Éviter d'utiliser un radiateur électrique. Plus facile à dire qu'à faire lorsque notre logement est équipé de radiateurs électriques. Mais si vous êtes amenés à les changer, ou à aménager une maison, vous y penserez. La meilleure option serait de se chauffer à l'énergie solaire ou d'opter pour la mixité énergétique -solaire, électrique,...-. Sinon, le chauffage au bois paraît être une bonne option ! Dernière option intéressante : la pompe à chaleur. Vous avez donc l'embarras du choix, selon votre budget et les possibilités qui s'offrent à vous.

63. Éteindre ses radiateurs pendant la journée.

64. Mettre un pull quand il fait froid plutôt que de mettre le chauffage à fond.

65. Éteindre la lumière lorsque l'on quitte une pièce.

66. On ne monte pas son chauffage à plus de 21°C l'hiver.

67. On met un couvercle sur les casseroles quand on cuisine.

68. On dégivre son frigo tous les trois mois car une couche de givre de 4mm double la consommation d’électricité -écologie rime souvent avec économies-.

69. On installe des fenêtres à double vitrage qui économisent 10% d’énergie, et des rideaux épais pour mieux conserver la chaleur.

70. Si possible, on installe des panneaux solaires, puisque quelques panneaux suffisent à couvrir 50% des besoins en électricité d’une maison. L’Ademe et les collectivités locales proposent des aides financières pour passer à l’énergie solaire. La production de panneaux solaires pollue également. Je vous laisse vous renseigner afin de découvrir l'alternative la plus écologique.

71. On opte pour l'énergie verte. Il existe divers fournisseurs d'énergie, même si en général, on en connaît peu. Il existe Enercoop, Planète Oui -qui sont les meilleurs selon Greenpeace-, puis Solar, Ilek ou Plüm.


72. Acheter des vêtements d'occasion. On a de la chance, ça revient à la mode. Acheter en fripes n'a jamais été si tendance et facile. Il y en a pour tous les goûts, et tous les porte-monnaie ! Il y a aussi les vide-dressing, brocantes, Emmaüs, Oxfam, Vinted, Leboncoin... Pour vous motiver à acheter de seconde main et à retoucher vous-même vos vêtements, voici quelques comptes inspirants : @claravictorya, @rosabohneur, @sewing.mama, @_paulineleroy_... Elles sauront vous donner plein de tips et de bonnes adresses où shopper responsablement des articles magnifiques et durables. Et pour de magnifiques sacs faits main et responsables, go suivre @_madissone_, la marque tenue par Julie ! Je lui ai acheté une banane, et je suis tellement heureuse d'avoir un modèle unique, fait main avec des chutes de tissu. C'est tellement satisfaisant !  

Quelques chiffres afin de vous prouver que c'est une priorité : selon les chiffres fournis par l’ADEME, la mode émet 1,2 milliard de tonnes de CO2 chaque année. C’est plus que l’aviation et le trafic maritime international réunis. Alors ?

73. Donner les vêtements dont on ne veut plus, ou les réutiliser (tawashi, torchon, pyjama...). L'intérêt, c'est de faire tourner l'économie circulaire. Si vous pouvez shopper en fripes ou sur Vinted, c'est parce que certains ont choisi de vendre ce dont ils ne se servaient plus. A votre tour de faire un tri dans vos placards ! Vous pouvez aussi tout simplement transformer certains articles pour éviter d'en acheter d'autres.

74. Télécharger Clear Fashion pour analyser la marque chez laquelle vous compter acheter vos vêtements. L'application détaille tout : environnement, humains, santé et animaux. Comme ça, vous pouvez acheter en toute conscience.

75. On répare ses vêtements abîmés plutôt que de les jeter. 

76. Privilégier l'achat de collants éthiques résistants, à la place des collants qui se déchirent et finissent à la poubelle en un rien de temps -en moyenne, une paire de collants est portée deux à trois fois avant d'être jetée-.

 

77. Acheter un maximum de produits d'occasion de façon générale. La déco par exemple, ou encore des livres, des bijoux... Aujourd'hui les sites internet comme Vinted et Leboncoin sont une véritable mine d'or. Pour les courageux, les brocantes et braderies peuvent également être une très bonne option. Vous ferez des économies, et vous aurez des objets uniques.

78. Acheter les téléphones et ordinateurs sur Backmarket. Vous pouvez aussi revendre les vôtres !

79. Supprimer le plastique à usage unique de son quotidien. C'est l'un des points les plus difficiles tellement le plastique est partout. Mais petit à petit, en changeant les produits dont nous nous servons tous les jours, on commence à voir le résultat ! Si vous achetez dans de petits commerces plutôt que dans des supermarchés, vous aurez beaucoup moins de difficulté à ne pas acheter de plastique.

80. Ne plus utiliser de mouchoirs jetables, mais opter pour des mouchoirs en tissu. En cette période de pandémie, ce conseil est évidemment discutable. 

81. Acheter des totes bags, mais pas trop. En fait, comme pour tout, il faut être raisonnable. Alors oui, il vaut mieux utiliser des tote bags que des sacs plastiques, mais il ne faut pas non plus les entasser pour rien, leur production nécessite des ressources et de l'énergie.

82. Se déplacer en vélo, trottinette, à pied ou en transports en commun. J'utilise ma voiture uniquement lorsque je suis à la campagne chez mes parents, et que mon trajet durerait plus de 20/25 minutes à pied -et selon le temps que j'ai devant moi évidemment-. Sinon, j'ai l'habitude d'habiter près de mes lieux d'études / de travail, donc je fais quasiment tout à pied depuis des années : trajets du soir et du matin, courses, balades... Et sinon, je prends le bus, le métro ou le tram. Mais la marche à pied reste mon moyen de locomotion favori : je prends l'air et je découvre la ville ! 

83. On se met au covoiturage. J'utilise Blablacar depuis plusieurs années maintenant pour des raisons économiques, mais c'est aussi un moyen plus écologique de voyager. Sinon, le train est une super option -mais moins économique il est vrai- !

84. On ne jette plus ses mégots par terre. Aujourd'hui il existe des cendriers de poche qui sont faciles à transporter.

85. On installe un bio compost ou un lombricomposteur chez soi. Si on est bien installé c'est plutôt simple, et ils permettent de recycler les déchets organiques pour produire du compost.

86. On fait son propre potager. Dans son jardin, sur son balcon, à sa fenêtre... Il existe aussi des potagers d'intérieur, ou des parcelles de potager à louer dans de nombreuses villes de France.

87. On arrête d'acheter des fleurs coupées non biologiques et on privilégie les fleurs biologiques ou les plantes en pot. C'est quelque chose auquel je n'aurais pas forcément pensé. Il suffit juste de réfléchir différemment, et d'adapter son mode de consommation en conséquence.

88. On change son moteur de recherche. J'utilise Ecosia ou Lilo depuis des années, et c'est l'un des gestes les plus simples que j'ai eu à faire ! Il existe aussi Youcare. Chacun de ces trois moteurs de recherche reverse l'argent gagné grâce à vos recherches à des associations ou des causes diverses que vous pouvez parfois choisir -reforestation, protection animale, humanitaire, enfants malades, recherche médicale...-.

89. On calcule son bilan carbone avec Goodplanet, MicMac... Parfois ça permet de se rendre compte des points sur lesquels on a le plus d'efforts à faire.

90. On arrête d'utiliser du papier cadeau, et on privilégie le papier journal, le papier recyclé, ou encore les furoshiki -emballages en tissu-.

91. Si on fume des roulées, on achète des filtres et feuilles biodégradables.

92. On se met au zéro déchet grâce à des livres complets sur le sujet -vous en trouverez un peu partout, selon ce qui vous intéresse le plus-.

93. Pour partir en vacances, on choisit le tourisme durable !

94. On nourrit les oiseaux avec des graines l'hiver.

95. On fait le tri de sa boîte mail avec Cleanfox : les mails polluent énormément. Un seul mail peut produire l'équivalent de 10g de CO2 par an. Un envoi de mail produit du CO2. Une fois reçu, il fera probablement partie des 60% des mails non lus. Son stockage dans les serveurs polluera à son tour. 

Ces espaces de stockage sont des data centers, et en France, ils représentent 10% de la consommation d'électricité du pays. Ils représentent 2% des émissions de CO2 à l'échelle mondiale, soit autant que l'aviation civile.

96. On récupère l'eau de pluie pour arroser ses plantes.

97. Emprunter ses livres en bibliothèque ou troquer dans des "boîtes à livres", présentes un peu partout en France, afin d'éviter d'en acheter et d'en jeter. Sinon, comme je l'ai dit plus haut, vous pouvez les vendre ou les acheter sur des sites comme Vinted, LeBonCoin, ou encore dans des braderies ou brocantes.

98. Limiter ses trajets en avion. Ça paraît assez évident, mais les transports polluent énormément. Pour voyager en Europe il peut parfois être super simple de prendre un bus, ou encore mieux, un train. Comme évoqué au-dessus, l'aviation civile représente tout de même 2% des émissions de CO2 dans le monde.

99. Limiter le temps passé sur les écrans. Les appareils numériques sont une grande source de pollution -consommation d'électricité, stockage des données- et pourtant nous y passons le plus clair de notre temps. J'essaie maintenant de limiter mon utilisation de mon ordinateur et de mon smartphone, notamment grâce aux applications "minuteur". C'est aussi une bonne initiative pour votre bien-être !

100. Fabriquer soi-même ses produits ménagers. Vous pouvez notamment concocter un nettoyant multi-usage pour toute la maison avec de l'eau, du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc et des huiles essentielles. Il est également possible de préparer sa lessive -c'est une solution économique en plus- mais également de nombreux autres produits. Les recettes sont faciles à trouver dans les ouvrages spécialisés, des guides Aroma-zone ou sur Internet.


En fait, des tips écolo, je pense qu'on peut encore en trouver des centaines. Le but surtout, c'est d'éveiller la conscience de chacun, pour se rendre compte soi-même au quotidien de tout ce qu'on peut changer dans notre façon de vivre.

Si vous ne faites encore rien de tout ça, cette liste doit vous paraître interminable et compliquée à mettre en place. Mais pas de panique, il suffit d'y aller petit à petit, en commençant par ce qui vous semble le plus simple. Ensuite, certains gestes viendront naturellement et votre transition se passera en douceur.

Mon score est de 65/100, j'ai encore une bonne marge d'amélioration.  Quel est le vôtre ? Quel est votre prochain objectif ? 

Des bisous 
Douces effrontées
 
P.S.: mon compte Instagram @douceseffrontees est bloqué pour l'instant : je ne peux pas poster de photos, ni aimer ou commenter les vôtres. N'hésitez pas à m'aider si vous savez comment me sortir de là ahah ! 
Recyclables Recyclable Environnemental Recyclés Recyclage Lavage Poubelles Ordures Ménagères Gestion des déchets Bouchons Bouchon

You Might Also Like

20 commentaires

  1. Ton article est très intéressant j'essaie d'être Green depuis plusieurs années beauty Green convaincue, dans l'alimentation nous achetons local, mais pas intégralement le plus dur pour moi ce sont les vêtements et chaussures je n'achète pas d'occasion et je cède a la fast fashion bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Bon courage alors, et le principal est d'essayer de s'améliorer au fur et à mesure.

      Des bisous !

      Supprimer
  2. Article très intéressant.
    Chez Jolimie, nous sommes très green !
    Nous faisons très attention à notre packaging, aux tris collectifs, à l'impression inutile de mails, factures...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Cassandre,
    Merci pour cet article très intéressant et surtout très complet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma belle !
      Merci à toi d'avoir pris le temps de le lire :)

      Supprimer
  4. Coucou ma belle! Il y a pas mal de choses que je fais déjà mais pour le reste je note!! Merci pour ce post <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma douce.
      J'espère que cet article pourra t'être utile !

      Des bisous

      Supprimer
  5. Il est top ton article, je vais piocher dans tes astuces !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Cassandre!
    Merci pour ce long article qui a du prendre 1000 ans à être rédigé, je l'ai lu en plusieurs fois donc j'ai pris un peu de temps :)
    Mon score la dedans est de 65/100 j'ai encore du chemin à parcourir!

    voici des commentaires en vrac (que tu peux mettre dans des bocaux ensuite):
    Pour l'appli de "scan de vêtements" j'utilise ViJi, mais j'ajoute Clear Fashion pour compléter car pas mal de marques manquent sur Viji


    J'ai essayé de faire du pain pendant le confinement, il était si nul que je n'ai pas voulu recommencer ahah
    Mais je mange presque pas de pain, j'utilise que des "Tartines de sarrasin", je pourrais les faire moi même mais je dois admettre que j'ai peur d'essayer...

    Je fais mes tawashis et je les utilise tous les jours...mais honnêtement ce n'est pas vraiment pratique, ça ne mousse pas du tout, ça absorbe trop le savon et pour faire les recoins c'est presque impossible; pour laver salle de bain par exemple ça suffit, mais pour la vaisselle c'est vraiment pas top 😅
    J'ai vu des autres solutions écologiques comme des éponges biodegradables, je pensais utiliser un peu des deux, pour le moment je continue à galérer avec mes tawashis eheh

    J'ai un avis controversé sur Limiter l'utilisation d'électroménager au maximum=> quand un lave vaisselle est plein, avec un cycle écologique il consomme moins que laver à la main (enfin tout dépend, si on lave à la main avec l'eau de pluie et on utilise cette eau pour tirer la chasse ok ça consomme moins...)
    Et aussi renoncer à un petit confort pour l'écologie c'est pas grave...mais je ne pourrais pas renoncer à l'aspirateur pour passer que le balai par exemple 😅

    Bisous,
    Maria

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maria !

      J'y ai passé un peu de temps oui, mais c'est un plaisir de savoir que certains visiteurs le lisent avec autant d'attention que toi.
      Oh tu as donc le même score que moi ahah, il nous reste donc encore un bout de chemin à parcourir.

      Je ne connais pas du tout Viji, mais j'irais jeter un coup d’œil.

      Je ne mange presque pas de pain non plus, mais j'avoue avoir été surprise de la facilité de préparation ! Comme beaucoup de gens, j'ai justement essayé de fabriquer mon propre pain pendant le confinement, en m'attendant à un exercice vraiment difficile, mais finalement c'était une réussite. Peut-être devrais-tu retenter avec une autre recette ?

      Oui c'est sûr, j'ai tendance à galérer un peu aussi avec les tawashis. D'autres solutions homemade finiront peut-être par apparaître.

      Oui je comprends ! C'est sûr, il vaut parfois mieux utiliser un peu d'électroménager. Je pense que le principal est de prendre conscience de ce que l'on consomme, et de faire ce qui est en notre pouvoir pour limiter cette consommation !

      Des bisous

      Supprimer
  7. Coucou ma douce, comment vas-tu?
    Je suis encore loin de toutes ces choses à faire pour notre bien et celui de la planète, mais je commence petit à petit par des petites choses.
    Merci pour ces petits rappels qui ne peuvent faire que du bien.
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nina, très bien et toi ?
      Le principal est de commencer à s'y mettre ! J'espère que ces petits conseils auront pu t'aider.

      Des bisous

      Supprimer
  8. Merci pour toutes ces astuces qui, je l'espère, donneront des idées à beaucoup de monde :) Chaque petit geste compte !

    RépondreSupprimer
  9. Waow il y'a tellement de choses à faire ! je suis encore loin du compte mais je me dis que petit à petît l'oiseau fait son nid. J'aime beaucoup réfléchir à tout ça en tous cas <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on peut changer tellement de choses ahah ! Je pense qu'il faut le faire au fur et à mesure, pour que nos démarches tiennent dans le temps. Plein de courage pour continuer à avancer dans ce sens !

      Des bisous

      Supprimer
  10. Coucou!
    Merci pour cet article hyper intéressant, il y a certains points que je fais mais je vais essayer de m'améliorer sur certains points !
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Très heureuse qu'il ait pu t'apporter des idées et conseils ! Bon courage à toi ma douce,

      Des bisous

      Supprimer

Merci de laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ✿